HD10 – Hodgkin localisés stades favorables : 2 ABVD + 20 Gy IF, le nouveau gold standard ?

Imprimer cet article Imprimer cet article

C’était  la semaine du Hodgkin sur le NEJM en août dernier (363;7 12 août 2010) avec la publication de l’essai allemand présenté à l’ASH 2009 dont nous avions déjà parlé (sur la précédente version du site) : 1370 patients (excusez du peu, ça laissera rêveur tous les investigateurs français…) présentant un lymphome de Hodgkin stade I ou II sans facteur de risque du GHSG (German Hodgkin Study group) (cf tableau 1) âgés de 16 à 75 ans.

Tableau 1 – Facteurs de risque du GHSC
  • Grosse masse médiastinale (≥ 1/3 du diamètre thoracique maximal)
  • Maladie avec extension extra-ganglionnaire (les stades « EN »)
  • ≥ 3 aires ganglionnaires atteintes**
  • VS augmentée (≥ 50 mm/h pour stades IA, IIA et ≥ 30 mm/h pour stades IB)
** Aires ganglionnaires (≠ Ann Arbor)

  • Aire A : cervicale droite + infra-/supra-claviculaire/nucale droite
  • Aire B : cervicale gauche + infra-/supra-claviculaire/nucale gauche
  • Aire C : droite/gauche hilaire
  • Aire D : axillaire droite
  • Aire E : axillaire gauche
  • Aire F : abdominale haute (hile hépatique, splénique ou cœliaque)
  • Aire G : abdominale basse
  • Aire H : iliaque droite
  • Aire I : iliaque gauche
  • Aire K : inguinale + fémorale droite
  • Aire L : inguinale + fémorale gauche

Le suivi médian est de 7.5 ans.

Comme il s’agit d’un essai allemand, il y a toujours un certain nombre de bras (jamais 2, trop einfach…), au moins 4…

  1. ABVD x 4 + Radiothérapie involved-field (IF) 30 Gy
  2. ABVD x 4 + Radiothérapie IF 20 Gy
  3. ABVD x 2 + Radiothérapie IF 30 Gy
  4. ABVD x 2 + Radiothérapie IF 20 Gy

And the winner is… Groupe 4, ABVD x 2 + 20 Gy

Car :

  • moins toxique
    • toxicité aiguë sévère : ABVD x2 = 33.2% vs ABVD x4 = 51,7%
      20 Gy 2.9% vs 30 Gy 8.7%)

      • Alopécie : 15% vs 28%
      • Cytopénies : 15% vs 24% – infections : 1.7% vs 5.1µ
    • Pas de différences pour les cancers secondaires mais avec un recul de seulement 7.5 ans (55 patients : 38 tumeurs solides, 15 LMNH, 2 LAM). La cause principale de décès est la néoplasie secondaire (11 décès) devant le lymphome de Hodgkin (10 décès) puis les événements cardiovasculaires (9), la toxicité du traitement de 1ère ligne (7) et la toxicité des traitements ultérieurs (5).
  • Aussi efficace : pas de différence entre les 4 groupes pour les taux de réponse, progression et rechute
Pour les 1190 patients :
Rémission complète 96.6%
Rémission partielle 0.7%
Non répondeur 0.7%
Taux de rechute 6% (71/1190)
PFS 5 ans 92.4%
PFS 8 ans 87.6%
Survie globale à 5 ans 96.8%
Survie globale à 8 ans 94.5%

En annexe :

– causes de décès dans la phase aiguë : fibrose pulmonaire (3), sepsis (2), pneumopathie (1), cause non connue (1)

– causes de décès à long terme : 57 décès (néoplasie secondaire 11, Hodgkin 10, cardio-vasculaire 9, toxicité du traitement de première ligne 7, toxicité du traitement de rattrapage 5)

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

About the Author

Médecin - spécialité : hématologie Webmaster du site PJH